Couperin ne renouvelle pas l’accord national passé avec Springer

Les chercheurs des organismes de recherche et universités de France ne seront plus abonnés en 2018 aux revues Springer. Les accès jusque-là maintenus seront coupés le 1er avril, selon les déclarations de l’éditeur.

Cette situation intervient après 13 mois d’une négociation acharnée avec SpringerNature, menée par le consortium national Couperin.org. Couperin.org représente plus de 250 établissements d’enseignement supérieur, de recherche et de santé : universités, écoles, organismes de recherche dont le CNRS, hôpitaux comme les Hospices Civils de Lyon.

Les négociations ont abouti à une impasse, conséquence de la divergence d’approche économique entre l’éditeur et les établissements d’enseignement supérieur et de recherche.

La recherche académique française a mandaté le consortium pour obtenir une diminution du prix du contrat d’abonnement. Cette exigence s’appuie sur une analyse qualitative de la collection Springer et de son usage.

Le développement au niveau international du mode de publication en open access (libre-accès) « auteur-payeur » conduit à une augmentation sensible des contenus publiés en open access dans les revues diffusées sous abonnement payant par SpringerNature. Selon l’étude menée par le consortium Couperin.org, les articles en open access représentent 8% du contenu des revues sous abonnement Springer en 2017 ; ils ne représentaient que 3% des contenus en 2014.

Lire la suite sur: http://www.couperin.org/breves/1333-couperin-ne-renouvelle-pas-l-accord-national-passe-avec-springer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *